🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos) 🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos)
    array(5) { ["message"]=> string(135) "🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos)" ["custom_urls"]=> array(1) { [0]=> array(1) { ["link"]=> array(3) { ["title"]=> string(19) "Devenir détaillant" ["url"]=> string(71) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/pages/devenir-un-point-de-vente" ["target"]=> string(0) "" } } } ["my_account_url"]=> string(47) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/account" ["cart_url"]=> string(44) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/cart" ["cart_summary_collection"]=> string(12) "266324836412" }
  • Devenir détaillant
  • Mon compte
  • Panier(0)
Crème hydratante légère beurre de mangue et fleur d’oranger
Crème hydratante légère beurre de mangue et fleur d’oranger
Photo: Jacinthe Morin

Crème hydratante légère beurre de mangue et fleur d’oranger

Cette crème légère de base est polyvalente et adaptée pour le visage ET pour le corps. Comme pour tout, on peut varier les hydrolats et les huiles pour la personnaliser. On l’adore pour son fini velouté et non gras, son absorption rapide et sa capacité à préserver l’hydratation de la peau. Une fois qu’on l’essaie, on ne peut plus revenir en arrière!

– Marie

  • Préparation 45 min
  • Conservation 3-6 mois
  • Rendement 100 ml
Imprimer cette recette

Ingrédients

Phase A : phase huileuse chauffée
Sélectionner tout
Phase B : phase aqueuse chauffée
Sélectionner tout
Phase C : phase de refroidissement
Sélectionner tout
Outils
Sélectionner tout
Plein·e de volonté, mais trop occupé·e? On a quelque chose pour toi.
Sélectionner tout

Marche à suivre

Avant de te lancer dans la fabrication de crème hydratante, on t’invite à prendre le temps de bien t’informer et t’assurer de te sentir en confiance. Consulte notre chronique associée en cliquant sur le lien ci-dessus ainsi que la FAQ tout bas de cette page.

1. Avec de l’alcool 70%, tout désinfecter:  plan de travail, outils et contenants qui seront impliqués dans la fabrication. TOUT.

2. Mesurer les ingrédients de la phase A dans un contenant résistant à la chaleur (une tasse en pyrex, par exemple). Il ne faut pas oublier d’appuyer sur la touche « tare » de la balance pour soustraire le poids du contenant!

3. Mesurer les ingrédients de la phase B dans l’autre contenant résistant à la chaleur, en n’oubliant pas de faire le zéro sur la balance.

4. Déposer les deux contenants dans deux bains-marie, avec suffisamment d’eau pour recouvrir les ingrédients. Personnellement, je dépose les tasses à mesurer sur un petit linge replié au fond de chaque chaudron pour éviter les éclaboussures et j’ajoute l’eau dans les chaudrons jusqu’à la moitié des contenants (ou plus, en fonction du type de contenant utilisé. L’idée c’est d’en mettre suffisamment pour chauffer de manière uniforme). Attention de ne pas incorporer d’eau dans les ingrédients!

5. Chauffer à feu moyen jusqu’à ce que les deux phases atteignent 85°C.  Attention, cette étape est importante pour la stabilité de l’émulsion. L’émulsifiant Éco doit être chauffé jusqu’à cette température pour fonctionner optimalement. Voir la section FAQ si tu éprouves des problèmes pour atteindre la température à cette étape.

6. Une fois la température atteinte, retirer les deux contenants des bains-marie.

7. Verser la phase B dans la phase A. Mélanger d’abord simplement les deux phases avec une spatule ou une fourchette (préalablement désinfectées, évidemment). Utiliser ensuite un pied-mélangeur ou un mousseur à lait pour émulsifier la crème, en effectuant d’abord de petites pulsions (sinon ça va revoler partout). Mélanger pour environ 2-3 minutes. Pas plus.

Cet émulsifiant n’a pas besoin d’être fouetté trop longtemps. En fait, c’est même contreproductif de trop fouetter. À cet étape, le résultat sera liquide, comme du lait. C’est NORMAL.

8. Phase de refroidissement: c’est maintenant l’étape la plus longue de la fabrication. Laisser refroidir tranquillement la crème, tout en mélangeant délicatement et régulièrement.

Il ne faut PAS utiliser le pied-mélangeur pour le refroidissement. Mieux vaut se préparer un thé et prévoir de la lecture pour occuper notre main libre. Bien que certaines personnes utilisent un bain de glace pour refroidir plus rapidement leur crème, je ne le recommande pas. Les chocs de température, ce n’est jamais bon pour la stabilité d’une émulsion.

C’est durant cette étape que la crème commencera à épaissir tranquillement.

9. Faire descendre la température jusqu’à 35-40°C en mélangeant constamment, mais doucement! On ne veut pas faire entrer d’air dans la crème.

10. Ajouter les ingrédients de la phase C un à un, en mélangeant à chaque fois.

11. Transvider la crème dans le pot choisi et laisser tempérer encore une quinzaine de minutes avant de refermer. Elle est encore trop fluide? À noter que ça peut prendre jusqu’à 24 heures avant d’atteindre la texture finale.

12. Conserver la crème à température pièce, dans un contenant hermétique, à l’abri de la lumière. Si tu as tout bien désinfecté et suivi toutes les étapes, que tu conserves et utilises ta crème correctement (sans y introduire d’eau ou de contaminant), tu devrais pouvoir la conserver pendant plusieurs mois!

13. Faire une petite danse de la joie, parce que tu viens de fabriquer ta propre crème naturelle, sans huile de palme!

On l'utilise comment?

Appliquer sur une peau propre et sèche, le matin et/ou le soir.

On a pour toi…

Une crème, c’est un peu trop intense pour toi? Retrouve nos deux crèmes de soin exclusives, soit la crème légère – pruche et camomille et la crème nourrissante – sapin et yang-ylang sur notre boutique, pour une version prêt-à-utiliser.

Si tu as envie d’explorer le monde des cosmétiques maison en toute simplicité, opte pour notre ensemble de fabrication! On te guide pas à pas dans la fabrication de deux baumes à lèvres, d’un beurre fouetté exfoliant à l’hibiscus et d’un beurre corporel à la calendula. En bonus: sel de bain floral.

Magasiner

Viens voir nos produits

Foire aux questions

Ça peut être attribuable à différents facteurs :

  • La phase A n’a pas atteint la température nécessaire pour assurer une émulsion stable. Il faut monter à 85 °C.
  • La crème n’a pas été mélangée doucement avant d’être mélangée au pied-mélangeur.
  • La crème a été mélangée trop vigoureusement, trop longtemps. Rappel : 2-3 minutes au pied-mélangeur, pas plus!
  • La crème n’a pas été mélangée durant la phase de refroidissement.
  • Les proportions de la recette n’ont pas été respectées.
  • Les ingrédients ont été modifiés: cette formulation a été élaborée pour fonctionner spécifiquement avec notre émulsifiant Éco et notre conservateur Éco. On ne peut pas garantir le résultat si des émulsifiants ou conservateurs différents ont été utilisés. Chaque émulsifiant et chaque conservateur a ses propres spécificités.
  • La crème a eu trop chaud: tu as traîné ta crème dans ta sacoche durant une chaude journée de canicule? La chaleur peut faire fondre les ingrédients et causer la séparation. On doit la conserver à température pièce, à l’abri du soleil direct.
  • Les astres n’étaient pas alignés (haha): un peu comme pour une mayonnaise maison, des fois, l’émulsion ne prend juste pas et on ne sait pas trop pourquoi. Ça fait aussi partie du plaisir de la chose! On expérimente, parfois on réussit du premier coup, d’autres fois non!

BON, maintenant que c’est déphasé… on fait quoi avec ça? Si en agitant la crème elle redevient uniforme et belle, il est possible de l’utiliser telle quelle, sans problème! Ça ajoute une petite étape, mais au moins ce n’est pas gaspillé!

Ça dépend, haha. Réponse poche, hein? Malheureusement, c’est qu’il n’y a pas de réponse simple. Nous ne contrôlons pas la manière dont tu fabriques, conserves et utilises tes produits. Nous ne savons pas non plus quelle est la fraîcheur des ingrédients que tu as sélectionnés.

Dans des conditions optimales: probablement plusieurs mois. Pour mettre toutes les chances de ton côté, assure-toi de la conserver dans un endroit sec, à température pièce, à l’abri des rayons du soleil. On peut opter pour un contenant à pompe afin de réduire les contacts entre nos mains et le produit. Si on prend un pot, on peut prélever la crème avec une petite spatule OU des mains bien lavées et séchées.

Eh non! C’est un peu comme essayer de faire du pain sans farine, et sans levure.

Oui, on peut ajouter une petite quantité de gomme de xanthane dans la phase aqueuse, dans une concentration se situant entre 0,1 et 2%. Ce n’est pas essentiel pour cette crème, mais notre émulsifiant et notre conservateur Éco sont compatibles avec cet ingrédient.

Oui! On pourrait remplacer en tout ou en partie la phase aqueuse par du gel d’aloès. Notre émulsifiant et notre conservateur Éco sont compatibles avec les gels. Je ne peux toutefois pas garantir le résultat final pour cette recette, puisque cette formulation n’a pas été élaborée avec cet ingrédient.

C’est peut-être une question de quantité d’eau dans ton bain-marie ou de conductivité de la chaleur. Certains contenants sont trop épais, rendant le tout plus long. Tu peux tenter de mettre tes phase dans des contenants en inox (genre cul-de-poule), ça devrait aider!

Sinon, sache qu’il est aussi tout à fait possible de faire chauffer tes phases directement dans deux petits chaudrons. L’important, c’est de brasser souvent et de surveiller attentivement la hausse de température pour ne pas les surchauffer.

La couleur de la crème dépend des ingrédients choisis. De l’huile de chanvre donnera une crème verdâtre, alors qu’un macérât de calendula ou de carotte donnera une crème jaunâtre. Ça ne change absolument rien à l’efficacité de la crème!

Ça devrait fonctionner, oui! Note que le résultat final ne sera pas tout à fait pareil puisque la composition de cet émulsifiant est complètement différente. Tu obtiendras un fini un peu plus cireux qu’avec l’émulsifiant Éco.

Il est effectivement plus cher que les émulsifiants naturels dérivés d’huile de palme, puisqu’il est conçu à partir d’ingrédients plus dispendieux (l’huile de palme est justement utilisée à outrance en raison de son prix ridicule, ce qui engendre d’ailleurs les désastres écologiques qui vont avec).

C’est aussi un émulsifiant moins connu: moins en demande, donc plus cher. Sincèrement, juste par ses qualités intrinsèques, on est HYPER à l’aise avec le prix proposé. C’est ce que ça vaut. On oserait même dire que c’est un super bon prix pour la qualité du produit. En plus, on en met seulement quelques grammes par recette, donc il va te donc durer looongtemps! Et puis on revient là-dessus: il ne contient PAS d’huile de palme.

Après avoir émulsionné les deux phases ensemble pendant 2-3 minutes, c’est normal que ça donne une texture liquide, un peu comme du lait. Les liquides sont chauds. La crème doit refroidir pour épaissir. La texture de la crème commencera à prendre forme durant la phase de refroidissement.

Il est inutile de malaxer excessivement pour tenter de l’épaissir. Ce serait contreproductif. Si tu as un liquide d’un beau blanc/crème uniforme, c’est parfait! Ensuite, il faut aussi garder en tête que la texture finale du produit nécessite un 24 heures de repos.

Ta crème reste liquide? Hmmm c’est qu’il y a probablement eu un pépin avec tes mesures ou ton émulsion. Ça fait partie du processus d’apprentissage! On lâche pas!

On comprend. C’est un peu le compromis à faire pour avoir une crème sans huile de palme.

Ceci dit, on tient à te rassurer: non, tu ne vas pas dénaturer tes ingrédients! Certaines molécules volatiles vont s’évaporer, certes, mais ce serait probablement arrivé aussi à la longue, sur la tablette.

Ensuite, si cet aspect t’inquiète vraiment, sache que notre émulsifiant permet une émulsion « mixte », donc partiellement chaude, et froide. Ceci dit, c’est une méthode de fabrication encore plus avancée, et plus délicate. À tes risques!

Comment ça marche? Tu fais chauffer seulement la moitié de ta phase aqueuse. Tu émulsionnes avec cette moitié, et quand tu vois que c’est bien laiteux comme texture, tu ajoutes le reste de ta phase aqueuse froide. Puis tu continues à émulsionner.

4,8 4 votes
ÉVALUATIONS
38 commentaires
Newest
Oldest
Inline Feedbacks
View all comments