🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos) 🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos)
    array(5) { ["message"]=> string(135) "🛍️ Ramassage gratuit au centre d'expédition 📦 Transport carboneutre gratuit passé 119,99$ d'achat (avant tx + après promos)" ["custom_urls"]=> array(1) { [0]=> array(1) { ["link"]=> array(3) { ["title"]=> string(19) "Devenir détaillant" ["url"]=> string(71) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/pages/devenir-un-point-de-vente" ["target"]=> string(0) "" } } } ["my_account_url"]=> string(47) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/account" ["cart_url"]=> string(44) "https://boutique.lesmauvaisesherbes.com/cart" ["cart_summary_collection"]=> string(12) "266324836412" }
  • Devenir détaillant
  • Mon compte
  • Panier(0)

La saison de la glisse: fabriquer son lubrifiant intime

  • 10 février 2018
  • Par Justine

Des vaginites, j’en ai fait… pas mal. Souvent il s’avérait qu’en jetant mon lubrifiant du moment, mes problèmes s’en allaient.

Ben oui, j’utilise du lubrifiant. Parce que sinon je deviens rapidement irritée et je fais… une infection vaginale. Ça m’a semblé longtemps sans issue, jusqu’à ce que j’aie l’illumination divine d’utiliser des produits naturels que j’avais déjà chez moi comme lubrifiant. Miracle. Plus d’infections, plus d’irritation. Et une meilleure conscience!

Comme chez Les Mauvaises Herbes on n’a pas peur des sujets glissants (arrêtez-moi quelqu’un), j’en profite pour partager quelques trucs et infos qui seront pertinents pour beaucoup plus de personnes qu’on pense.

Pas le désert, mais…

La sécheresse vaginale, parlons-en.

On va se le dire en partant, pas besoin d’attendre d’avoir le vagin comme le désert d’Atacama pour se donner un coup de main sur le plan de la glisse.

Toutes les femmes sont susceptibles, à différents degrés, d’éprouver de la sécheresse vaginale à un moment ou un autre de leur existence, et ce, pas seulement quand elles auront 85 ans! L’anxiété, une grossesse, un débalancement hormonal, la prise de contraceptifs oraux, une infection ou la ménopause sont autant de facteurs qui peuvent entraîner une diminution de la lubrification naturelle des muqueuses vaginales. Malheureusement, la lubrification « artificielle » demeure un sujet tabou; une femme peut facilement avoir l’impression d’être inadéquate sexuellement si elle ne se transforme pas en fontaine de Trévi à la moindre caresse.

Des ingrédients inquiétants

Il existe toutes sortes de lubrifiants dans le commerce. C’est difficile de s’y retrouver, surtout quand on attrape une bouteille à la sauvette sur la tablette de la pharmacie, après s’être assurée de ne pas être vue par un voisin qui pourrait ensuite raconter à tous ses amis qu’on a la « ploune » sèche… Paranoïa, quand tu nous tiens.

Si on s’attarde à regarder les ingrédients des différents types de lubrifiant, on se rend compte que plusieurs contiennent des produits que tu (en tant que lectrice/lecteur assidu(e) de notre blogue) t’efforce probablement déjà d’éliminer dans tes produits corporels. Pourquoi accepter de se badigeonner l’intimité de produits qu’on ne se mettrait pas sur les genoux? Parabènes, alcool, fragrances, gelée de pétrole… une garantie de vaginite carabinée et de pH traumatisé!

Il existe quatre grands types de lubrifiants commerciaux :

  • à base de produits de pétrole — ouache! Pas besoin d’élaborer…
  • à base de silicone — très performant, mais non compatible avec certaines matières et $$$…
  • à base d’eau — sèche rapidement + contient souvent de la glycérine, un agent sucrant… Party de bactéries.
  • à base d’huile — ne peut pas être utilisé avec plusieurs types de condoms… Mais c’est la meilleure option.

L’avantage principal du lubrifiant maison, c’est qu’il est fait à base d’huiles et/ou de beurres végétaux, des produits naturels simples sans influence sur la flore bactérienne vaginale. Dans le cas de l’huile de coco, les avantages surpassent cela : elle est antibactérienne, antifongique et hyper hydratante. Autre avantage non négligeable, elle est ultra polyvalente : on peut l’utiliser autant comme lubrifiant que comme huile à massage.

Préliminaire, mon cher Watson!

Pour moi, parler de lubrifiant maison, c’est aussi l’occasion de parler de préliminaires et de tout ce qui entoure la fameuse pénétration.

L’ère du bing bang thank you ma’am est révolue; on sait maintenant que pour optimiser le plaisir, l’investissement de temps en vaut la chandelle! Le lubrifiant peut aussi servir de facilitateur quand on ne connaît pas encore tous les hot spots de l’autre en début de relation ou pour étirer la sauce quand on a une bonne heure et demie à tuer. Un massage, des caresses, ça peut être très agréable!

Lorsqu’on fabrique soi-même son lubrifiant avec des ingrédients naturels et comestibles, il devient ipso facto mangeable (je laisse à votre esprit le loisir d’imaginer les possibilités…). Soyons réalistes : même si la salive est un lubrifiant naturel d’appoint très utile, ce n’est pas toujours très classe de cracher dans le dos de sa date pour lui faire un massage…

Tout le processus de préparation du lubrifiant peut devenir l’occasion de se « mettre dans le mood », en allant au magasin sélectionner les ingrédients qui nous plaisent et en prenant le temps de confectionner le mélange. S’intéresser à ce qu’on met sur et dans son corps, c’est s’intéresser à son corps, à la relation qu’on entretient avec lui et avec celui de notre partenaire. Ça donne le sentiment d’être en contrôle et en confiance. C’est aussi une belle preuve d’attention portée à l’autre : « Je me soucie de ce que j’applique sur ton corps, j’ai pensé à toi en préparant cette merveilleuse substance lubrifiante, je t’aime, envouèye fais-moi donc un massage.»

Un autre aspect positif : utiliser des produits naturels comme lubrifiant, c’est économique. Un lubrifiant commercial coûte facilement 20 $ pour 100 à 150 ml, alors que pour 14 $ sur notre boutique en ligne, on obtient 500 ml d’huile de coco extra vierge bio. Tsé.

Les choses sérieuses

Les ingrédients de base

Concrètement, plusieurs ingrédients sont friendly pour les organes génitaux. En voici une petite liste:

  • Huile de coco
  • Gel d’aloès pur
  • Huile de tournesol
  • Beurre de cacao, de mangue ou de karité

Comme dans toute recette maison, il est impératif de réaliser un test cutané avant de se badigeonner le corps au complet. Fais d’abord un test sur une petite partie extérieure de tes organes génitaux, puis à l’intérieur.

Photo: Jacinthe Morin

ATTENTION

C’est sûr, tout n’est pas rose (une chance). Les lubrifiants à base d’huile ne sont pas compatibles avec les condoms de LATEX et de POLYISOPRÈNE, dont ils compromettent l’intégrité. Toutefois, il est possible de se procurer des condoms en POLYURÉTHANE.

Bien lire la boîte de tes condoms avant de tenter quoi que ce soit. Aussi, on recommande un lubrifiant à base d’eau avec la plupart des vibrateurs et dildos, sauf si tu utilise un concombre ou une banane, qui ne sont pas affectés par l’huile et seront tout aussi délicieux avec un petit goût de coconut. Si tu préfères les condoms de latex et les jouets en silicone, rien ne t’empêche d’utiliser ton lubrifiant maison en solo avec tes bons vieux doigts ou lors d’activités à deux sans pénétration! Ou alors sur tes toasts le matin. Tsé.

Huiles essentielles : oui ou non?

Si tu décides de faire tes petites recherches sur la grande toile, tu te rendras compte que plusieurs des recettes de lubrifiant maison proposées impliquent des huiles essentielles. On recommande parfois la menthe pour des sensations froides, la cannelle ou le poivre noir pour des sensations chaudes… TRÈS MAUVAISE IDÉE!

De la cannelle dans le vagin??? NON!

Plusieurs huiles essentielles peuvent être irritantes même sur la peau, donc on imagine l’effet au contact de la surface sensible des muqueuses vaginales… ouille. C’est un gros non.

En général, je te dirais : abstiens-toi d’utiliser des huiles essentielles sans t’informer adéquatement de leurs effets. Consulte notre manifeste sur l’utilisation sécuritaire des huiles essentielles. Elles sont extrêmement concentrées et on devrait toujours faire des tests avant de les utiliser à grande échelle. Ajoute à cela les restrictions concernant les enfants et les femmes enceintes.

Si tu décides qu’en fin de compte, le lubrifiant DIY c’est pas trop ton truc, tu pourras toujours utiliser la recette comme huile à massage ou comme beurre nourrissant pour le corps. Pas de soucis, rien ne sera perdu!

Essaye nos recettes!

Lubrifiant intime « mangue-moi »

Lubrifiant intime « mangue-moi »

Des ingrédients simples et comestibles pour des moments d’intimité en couple ou en solo!

  • Préparation 10 min
  • Conservation 6-12 mois
  • Rendement 90 ml
Voir la recette

L’HUILE DE COCO STRAIGHT

Si tu es moins motivé(e), sache que l’huile de coco utilisée seule est très performante et économique! Si tu l’utilises seule, je te conseille tout de même de la transférer dans un petit pot en verre que tu gardere dans la chambre, question de ne pas sortir ton contenant format 500 ml au moment de badigeonner ton ou ta partenaire : ille* pourrait se sentir comme un rôti de bœuf qu’on s’apprête à braiser. C’est le genre d’image qui tue le momentum…

Attention: Certaines personnes peuvent réagir à l’huile de coco à l’interne, d’où l’importance capitale du test cutané!

Voilà! Je te laisse vaquer à tes activités (hum hum…), en te souhaitant une bonne glisse! 😉

*Ce n’est pas une faute de frappe! Le pronom « ille » est employé pour exprimer la pluralité des genres.